drapeau fr drapeau en

Financer sa croissance : La société d'investissement IXO Private Equity lève 85 M€.

Parution : Les Echos du  7/01/2014

Par Laurent Marcaillou, Correspondant à Toulouse

La société d’investissement toulousaine IXO Private Equity ouvrira une deuxième souscription en mars. Son objectif : atteindre 120 millions d’euros pour constituer son fonds iXO’3.

C’est une belle performance en période de crise. La société d’investissement IXO Private Equity à Toulouse vient de lever 85 millions d’euros pour constituer son fonds iXO’3. Une deuxième souscription aura lieu en mars prochain pour atteindre son objectif de 120 millions. Les premiers investisseurs sont bpifrance, AXA France, CNP Assurances et le groupe Crédit Agricole, suivis notamment des Banques Populaires, de fonds de fonds, de collectivités locales et d’entrepreneurs. « Nous sommes satisfaits d’avoir atteint 70 % de notre objectif dès le premier ” closing”, et d’autres souscripteurs attendent la deuxième levée », affirme Renaud du Lac, président du directoire d’IXO Private Equity.

Une vingtaine de millions investi en 2013

Séparée depuis 2011 de l’Institut régional de développement industriel (Irdi), la société a clos en juillet l’utilisation du fonds iXO’2 doté de 75 millions en 2008. Elle constitue iXO’3 pour investir pendant les cinq ans à venir dans les entreprises du sud de la France, de Poitou-Charentes à Paca. Après le bouclage du fonds iXO’2 en juillet, la société n’a pu injecter au second semestre que des sommes plus faibles provenant de fonds d’investissement de proximité (FIP). La société a investi une vingtaine de millions d’euros cette année et veut atteindre le double en 2014. « Le marché a été difficile en 2012 et 2013, même si l’économie est plus dynamique dans le sud de la France. L’aéronautique, la santé et les PME technologiques sont les secteurs en croissance », explique-t-elle.

De 2 à 10 millions en fonds propres par opération

La première société d’investissement de province, qui gère 400 millions d’euros d’actifs, injecte de 2 à 10 millions en fonds propres dans chaque opération de capital-développement et de LBO qu’elle soutient. En 2013, elle a investi 8 millions dans une société de la région Paca et injecté 3,5 millions dans l’entreprise bordelaise AT Internet (solutions Web pour entreprises) qui a levé en tout 6,5 millions avec l’apport d’Om nes Capital. Elle a aussi apporté 1 million dans une levée de fonds d’une dizaine de millions de la société toulousaine Sigfox, qui constitue un réseau mondial d’Internet des objets, et 2 millions au capital d’Advicenne à Nîmes, fabricant de médicaments pour les maladies infantiles et orphelines.