drapeau fr drapeau en

GamaMabs développe de nouvelles thérapies anticancéreuses.

Paru dans Les echos.fr

En vue de développer de nouvelles thérapies anticancéreuses, le groupe biopharmaceutique LFB vient de porter sur les fonts baptismaux la toute jeune société GamaMabs Pharma. Mené par bpifrance via InnoBio, son premier tour de financement s’est bouclé à 3,1 millions d’euros avec les fonds régionaux IrdiNov et iXO Private Equity. En collaboration avec plusieurs partenaires publics, le LFB a en effet identifié, grâce à sa plate-forme de génération d’anticorps monoclonaux EMABling, un anticorps actif en cancérologie. Désireux de concentrer ses efforts sur l’immunologie et l’hémostase, il a donc choisi de créer cette start-up pour développer ce produit et les éventuels autres anticorps qui pourraient être identifiés. « Nous avons une option sur un deuxième anticorps de ce type », explique Stéphane Degove, président et cofondateur de la GamaMabs, avec Jean-François Prost, ancien directeur scientifique et médical du LFB. Ce premier produit candidat agit sur un récepteur qui joue un rôle dans la différenciation sexuelle du foetus, mais est aussi surexprimé dans 70 % des cancers gynécologiques (en dehors du sein), notamment de l’ovaire. « C’est une cible qui n’a pas du tout été travaillée par l’industrie pharmaceutique. Elle constitue donc une nouvelle approche »,observe Stéphane Degove.

Le but de GamaMabs est d’aller jusqu’à la production des lots cliniques sur la plate-forme de production du LFB à Alès, en préparation de la phase II. Mais la partie préclinique est largement sous-traitée auprès de laboratoires académiques et de CRO, ce qui permet à la start-up de se contenter d’une structure légère et d’attendre 2015 pour réaliser une seconde levée de fonds en vue de cette phase II. Le besoin financier sera alors de quelque 10 millions d’euros. Catherine Ducruet Lire l’article