drapeau fr drapeau en

Focus Biologie médicale : Interview de Fabrice LABOUDIE, Dr Laboratoire des Cèdres

Laboratoire des Cèdres a déployé une stratégie de croissance externe en réponse aux exigences du marché de la biologie médicale.

“L’évolution du Laboratoire des Cèdres tel qu’il existe aujourd’hui s’est faite en 2 grandes étapes” :

 
– Dès le rachat en 1987, j’ai décidé de mettre en place une politique de qualité et de services très poussée : nous étions les pionniers dans l’introduction et la mise en œuvre des normes internationales éprouvées dans d’autres secteurs. Cela nous a valu d’être le premier laboratoire de biologie médicale à être certifié en FRANCE il y a 20 ans et le premier accrédité par le COFRAC en Midi-Pyrénées. De ce fait, le plateau technique des Cèdres est régulièrement consulté et visité par des biologistes d’autres laboratoires implantés dans la région ou ailleurs en FRANCE.
Par exemple, le CHU de TOULOUSE a dernièrement opté pour le même système analytique que nous et s’appuie sur notre support conseil en vue d’obtenir son accréditation.
– En 2011, la seconde étape majeure a été de décider de restructurer l’entreprise et de s’engager dans une stratégie de croissance externe pour faire face aux évolutions que connaît le secteur de la biologie.
En l’espace de 2 ans, nous sommes passés de 2 à 7 sites implantés au nord/nord-ouest de TOULOUSE et sa banlieue ainsi que dans le GERS.
C’est au début de cette période qu’iXO Private Equity est entré au capital.

« La logique de rendement pur n’est pas directement adaptable au milieu de la santé »

Le laboratoire, c’est avant tout une entreprise de proximité qui produit des analyses sûres.
Notre politique qualité a été déployée avec la même rigueur au fur et à mesure de l’intégration des nouveaux sites. La fiabilité de nos analyses et les services apportés aux patients et aux prescripteurs sont la base de notre renommée !
Cette politique qualité, basée sur la règle des 5M, a été le socle du cahier des charges de notre plateau technique hautement performant.
La philosophie du dirigeant Fabrice LABOUDIE est de préserver une dimension humaine forte aussi bien dans le management des équipes que dans la relation de proximité avec les patients. A titre d’exemple, le rachat du site de MAUVEZIN dans le GERS a permis de préserver ce laboratoire en zone rurale et, par conséquent, de contribuer au maintien d’une offre de soins de biologie médicale de proximité et de qualité.

J’ai choisi d’ouvrir mon capital à iXO Private Equity à hauteur de 25 % car nous partagions une vision humaine de la biologie médicale.
Les premiers échanges avec Bruno de CAMBIAIRE et Nicolas OLIVÈS d’iXO Private Equity ont été décisifs. Le courant est tout de suite passé et nous nous sommes retrouvés sur une même approche stratégique : un équilibre entre le souci économique, dicté par les évolutions réglementaires et tarifaires du secteur de la biologie médicale, et la capacité de l’entreprise à produire un service de proximité de qualité avec la rapidité attendue par les clients. Je ne crois pas au gigantisme des structures médicales et je suis convaincu que l’humain (qu’il soit le client ou le salarié) doit rester au centre de nos préoccupations de biologiste médical chef d’entreprise et qu’il faut donner un sens à son travail.
Par ailleurs, le fait qu’ils aient dans leurs affiliés les laboratoires CBM et BIOMÉDICA, que nous connaissons bien, nous a rassurés. Ces deux sociétés interviennent sur des zones différentes des nôtres et nous avons déjà mis en place des synergies et des échanges.

Avec le recul de 2 années, je peux dire que j’apprécie le regard extérieur d’iXO Private Equity sur le fonctionnement de mon entreprise et l’apport d’expérience sur la stratégie de développement.

Au sein du laboratoire, j’ai une double casquette, celle de biologiste médical et celle de chef d’entreprise. Et sur ce point, leur avis a toujours été pertinent, riche d’échanges et constructif pour m’appuyer dans les différentes décisions à prendre.
Pour l’avenir, notre objectif commun est de développer la croissance interne. Nous allons poursuivre le renforcement de notre productivité en améliorant encore davantage les process et en continuant les investissements matériels, toujours associés à une formation poussée du personnel. Pour moi, le savoir ne suffit pas, il faut aussi le savoir-faire et le savoir-être dans l’entreprise pour garantir la performance et aboutir à la satisfaction des clients.
Notre taille critique n’est pas encore atteinte, nous traitons environ 800 à 900 dossiers/jour et pouvons aller jusqu’à 1500 dossiers/jour. Notre seuil d’équilibre entre la rigueur économique et le haut niveau de qualité nous laisse donc encore une marge de progression !

 

 

 

Le Laboratoire des Cèdres
en chiffres :

> 7 sites dont le plateau technique
> CA 2012 : 9  M€
> Investissements 2011/2013 : 5M€
> Nombre de salariés :
– 1987 : 19 salariés temps plein
– 2013 : 90 salariés temps plein

Labo Cèdres - Photo équipe
Labo Cèdres – Photo équipe

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer